Transparence et hauteur sous plafond : construction d'un nouvel atelier de production à Probstzella avec une ossature BauBuche

Au sud de la Thuringe, les architectes de l'agence F64 de Kempten ont réalisé, conjointement avec les concepteurs de la structure porteuse de l'agence Merz Kley Partner (Dornbirn), un bâtiment industriel remarquable pour l'entreprise de l'Ällgau elobau sensor technology. L'ensemble se compose d'un bâtiment de tête plat hébergeant les locaux administratifs, les services techniques et les salles de repos, ainsi que d'un hall de production attenant s'étendant sur une superficie de 1 150 m2 environ. L'ossature filiforme composée de poutres en treillis et de piliers, tout comme la poutre de roulement supportant le pont roulant, ont été fabriquées en BauBuche.

Note:
Allusion:
La photo jointe peut être utilisée pour une publication sous réserve que le nom de "Pollmeier" et de le photographe Michael Christian Peters soient cités. Veuillez nous faire parvenir un justificatif en cas d'utilisation.

Le maître d'ouvrage avait une préoccupation majeure : la nouvelle construction pour le site d'exploitation déjà implanté à proximité de Probstzella devait être un bâtiment en bois. « Il construit en se préoccupant tout particulièrement de la consommation énergétique : le nouveau site est un bâtiment zéro carbone, car les rejets thermiques des machines peuvent être utilisés pour la fourniture de chaleur », rapporte l'architecte Martin Kopp à propos de son donneur d'ordre écologique. La production neutre en CO2 est également soutenue par des installations photovoltaïques sur la toiture et sur les espaces libres. Le besoin frigorifique est couvert par des capteurs géothermiques.

 

Rez-de-chaussée vitré avec une coiffe en ardoise

 

L'intégralité du rez-de-chaussée du nouvel atelier de production est vitré jusqu'à une hauteur de trois mètres. Aussi bien les bureaux et les salles de repos de plain-pied que les espaces de production attenants, se trouvent derrière de vastes baies vitrées, quadrillées par des montants situés tous les cinq mètres environ. À l'intérieur du bâtiment, les postes de travail en production et dans les bureaux sont uniquement séparés par un vitrage d'isolation acoustique. « Le vitrage intégral de la façade souligne l'égalité de tous les postes de travail, favorisant ainsi l'esprit d'équipe », souligne l'architecte.

 

Au-dessus du rez-de-chaussée transparent, la façade est habillée d'ardoise, matériau traditionnel de la région. Les concepteurs ont légèrement basculé verticalement les différentes sections de la façade à des angles différents : « Selon l'angle choisi, la lumière du soleil tombe différemment sur l'enveloppe du bâtiment ; le jeu d'ombres et de lumière accentue le relief », explique l'architecte Martin Kopp. Ainsi, la façade se dresse tel un rocher, qui fait allusion aux forme des anciennes ardoisières des montagnes schisteuses de Thuringe toutes proches. Les étroits triangles formés du fait des positions inclinées sont accentués par des tôles argentées.

 

Transparence grâce à un treillis discret en bois de hêtre

 

La thématique de l'ardoise est également présente à l'intérieur du bâtiment : dans les espaces de bureaux et les espaces administratifs sous forme de sols en pierre naturelle, dans l'atelier de production grâce au sol industriel de couleur quasiment noire. Là, le matériau contraste avec les poutres en treillis qui flottent au-dessus, dont les membrures supérieures sont encastrées en affleurement dans le plafond de l'atelier. « Pour nous, il s'agissait de transparence et de l'impression d'espace dégagée par le volume total », poursuit l'architecte M. Kopp. Et donc d'offrir au maître d'ouvrage une hauteur sous plafond suffisante pour le placement de machines hautes et de rayonnages . Les poutres étroites surplombant le hall de 25 m de large sont réalisées à partir d'éléments en BauBuche de dimensions compactes. « Avec du BauBuche, vous pouvez construire plus bas et plus étroit », indique Konrad Merz, qui a proposé cette construction et ce matériau aux architectes. « Le BauBuche est notamment idéal pour les ossatures », explique le concepteur chevronné d'ossatures.

 

Assemblages par broches dans les nœuds du treillis

 

Particularité des poutres en treillis de l'atelier elobau : les nœuds avec des plaques métalliques entaillées et des broches autotaraudeuses. La méthode assure une haute précision de la jonction entre les membrures inférieures et supérieures et les broches et diagonales du treillis. « Le bois est fendu, des plaques métalliques sont introduites, puis le perçage est effectué », explique Konrad Merz. « La broche est dotée d'une pointe autotaraudeuse et l'outil rotatif repose sur la tête », poursuit le concepteur de l'ossature. De cette manière, il est possible de percer simultanément le bois et l'acier en une seule passe. La broche elle-même reste dans le treillis. « L'avantage est le suivant : vous bénéficiez d'une précision absolue ; auparavant, vous deviez pré-percer l'acier et le bois, et vous n'aviez plus qu'à espérer que tout coïncide » ajoute M. Merz : « Et la méthode présente aussi des avantages économiques en raison du gain de temps qu'elle permet. »

 

Les piliers et les diagonales placées dans la zone des contreventements de l'ossature principale ont également été réalisés en BauBuche. Au-dessus du rez-de-chaussée vitré, des panneaux à trois couches peints en blanc sont accrochés entre les piliers en bois de hêtre et les poutres en treillis. Ces éléments de plafond et de parois créent ainsi volontairement un contact visuel avec les nuances rouges chaudes naturelles des surfaces en bois de hêtre de l'ossature. En direction du sud-ouest, l'atelier est vitré sur toute la hauteur et permet ainsi de laisser le regard s'évader dans le paysage vallonné environnant.

 

Détail du projet:

Architecture :

F64 Architekten BDA, Kempten

Conception de l'ossature :

Merz Kley Partner, Dornbirn

Lieu :

Am Überlandwerk 1B, Probstzella

Maître d'ouvrage :

grimelo GmbH & Co. KG, Leutkirch

Entreprise en charge de la construction :

Holzbau Amann GmbH, Weilheim-Bannholz

Achèvement :

Août 2016

Photos:

Michael Christian Peters

Contact

Jan Hassan

+49 (0) 36926945-271
jan.hassan@pollmeier.com

Jan Hassan