Des piliers en BauBuche dans l'ossature

Une alliance puissante

#posts #baubuche #sustainability

La plupart des ossatures se composent d'un matériau de construction : acier, béton armé ou bois. Mais les systèmes mixtes aussi sont en vogue. Du moins depuis que BauBuche existe. Sa résistance élevée à la pression permet, notamment, de remplacer des piliers en béton armé par des piliers en BauBuche de taille identique, voire plus fins. Cela offre de toutes nouvelles option pour l'ossature.

La construction de l'ossature composée de piliers et de poutres fait partie des structures porteuses particulièrement efficaces et économiques. Elle est fréquemment utilisée pour des bâtiments abritant des bureaux et des commerces, mais aussi pour des immeubles d'habitation. La plupart du temps, parce que des piliers permettent un aménagement des plans plus flexible et donc une répartition de l'espace plus variable que des murs porteurs, ce qui est parfois un aspect essentiel pour une durée d'utilisation prolongée du bien immobilier.

Plus le matériau de construction dont ils sont constitués est résistant, plus les piliers peuvent être étroits. BauBuche, par exemple, permet d'avoir des sections de piliers particulièrement petites, qui ne sont absolument pas en reste face aux piliers en béton armé en termes de capacité de charge. Par conséquent, il est particulièrement avantageux d'associer aisément des piliers en BauBuche à des éléments de construction en béton armé. Dans ce cadre, la formation du raccordement à la tête et au talon est conforme aux normes de la construction massive.

Cette option peut aider à augmenter la flexibilité et la sécurité, à économiser de l'argent et à réduire la part de matériaux de construction énergivores. Ainsi, le matériau économe en ressources à base de bois de hêtre ouvre de toutes nouvelles possibilités dans le domaine de l'ossature.

Comparatif de piliers en BauBuche et de piliers en béton armé

Selon l'utilisation, le nombre de niveaux et la trame de soutènement, les piliers supportent parfois de très lourdes charges. Les piliers en BauBuche marquent avant tout des points en présence de charges introduites au centre. Ils possèdent une résistance à la charge nettement plus élevée que des sections identiques en béton armé et/ou peuvent absorber une charge identique avec une section moindre. Et ce, bien que le poids propre d'un pilier en BauBuche ne soit que de 33 %, c'est-à-dire un tiers, par rapport à un pilier en béton armé de dimensions identiques.

Dans le cadre d'une utilisation dans des bâtiments de bureaux et d'habitation, la résistance à la pression caractéristique du BauBuche dans le sens des fibres se situe entre 59,4 N/mm² et 70 N/mm², et elle est donc supérieure à celle du béton de la classe de résistance à la pression C50/60. Cela signifie que BauBuche peut faire concurrence à la résistance à la charge de piliers en béton armé de dimensions identiques, dès des sections de 20 cm x 20 cm, ou qu'il peut être plus étroit, en fonction des exigences. À partir de sections de piliers de 40 cm x 40 cm, des piliers en BauBuche peuvent même remplacer des piliers en béton armé C50/60 de dimensions identiques présentant une durée de résistance au feu de 90 minutes.

Une couche de charbon protectrice assure une résistance au feu élevée

Les composants en bois atteignent une résistance au feu élevée pour une épaisseur appropriée. Cela s'explique par le fait que la surface du bois est carbonisée durant un incendie et que cette couche de charbon protège l'intérieur du composant du feu, à l'instar d'une couche isolante. De cette manière, elle retarde la combustion et préserve la résistance à la charge de l'âme du composant pendant un certain temps.

La résistance à la charge d'un pilier en BauBuche de longueur moyenne de 3,05 m et dans des sections à partir de 40 cm x 40 cm correspond à celle d'un pilier en béton de dimensions identiques après un incendie sur tous les côtés pendant 90 minutes. Mais, des piliers en BauBuche peuvent également remplacer des sections en béton inférieures de 30 cm x 30 cm ou 35 cm x 35 cm. Dans ce cas, la section du BauBuche est légèrement supérieure à celle du pilier en béton. Toutefois, il est possible de coffrer des piliers en BauBuche avec des panneaux coupe-feu. Ainsi, les sections du BauBuche peuvent être réduites aux dimensions nécessaires d'un point de vue statique (mesure à froid) et/ou le surdimensionnement des piliers nécessaire en raison de la mesure à chaud peut être évité (mesure à chaud : épaisseur supplémentaire sur la section nécessaire d'un point de vue statique pour la couche de charbon).

En principe, toutes les sections de piliers courantes dans la construction de bâtiments à étages sont disponibles. Elles peuvent actuellement être livrées immédiatement avec des dimensions de 20 cm x 20 cm et de 30 cm x 30 cm, ainsi que dans des longueurs de 2,80 m à 10 m. À partir de 2021, l'offre doit s'étendre également au-delà de ces sections jusqu'à des dimensions de 60 cm x 60 cm. Et, en fin de compte, l'objectif est de proposer tous les piliers finis, assemblés avec exactitude, hydrophobes et avec des raccordements à la tête et au talon montés, et de les livrer emballés pour les protéger sur les chantiers. D'ici là, Pollmeier propose, en coopération avec des partenaires de production entre autres, l'assemblage des sections importantes uniquement. Le développement et la fabrication des raccords de composants sont encore sous la responsabilité des concepteurs.

Bien entendu, il est également possible de fabriquer des sections carrées en dehors des dimensions standard ou des sections rectangulaires. Vous trouverez ici la brochure avec une multitude de détails sur ce thème : Pollmeier BauBuche - Chapter 16 - Posts.

En qualité de pionniers, les « Early Adopter » fixent la tendance innovante du futur

Deux des premiers projets de tours lumineuses pour lesquels des piliers en BauBuche ont été utilisés pour l'ossature ont été réalisés en Suisse, dans l'ancienne zone industrielle de Suurstoffi, à proximité directe de la gare de Rotkreuz : l'immeuble de dix étages "Suurstoffi 22" ainsi que la tour de 15 étages voisine de 60 m de haut portant le nom de « Arbo ». Cette construction hybride bois-béton de 41,40 m de large et 20,40 m de profondeur se caractérise par une ossature bois composée de piliers et de poutres en contreplaqué, ainsi que de plafonds composites bois-béton. Pour les piliers particulièrement sollicités dont la section ne doit pas être supérieure à celle des piliers en contreplaqué, du BauBuche est utilisé.

La Norvège aussi possède un fleuron singulier, dont la vision architecturale a pu être réalisée grâce au BauBuche : le nouveau bâtiment de la banque SR à Stavanger. Il se compose majoritairement de bois ; notamment au rez-de-chaussée, des piliers (mais aussi des poutres) en BauBuche extrêmement résistants à la charge ont été utilisés, ce qui a résolu de nombreux problèmes de conception de l'ossature.

Mais, en Allemagne aussi, il existe un projet avant-gardiste datant de 2015 : l'immeuble de bureaux de trois étages Euregon à Augsburg , une ossature bois composée de piliers et de poutres en BauBuche. Cependant, il manque encore jusqu'à présent des ossatures en béton armé qui exploitent les possibilités d'utilisation de piliers en BauBuche. En leur qualité de créateurs de tendances innovants, les « Early Adopter » pourraient occuper ici un nouveau marché. Pollmeier accompagne par tous les moyens des projets-pilotes, afin que la technologie au point puisse compléter de manière pertinente l'ossature en béton armé, pour former une puissante alliance.